01 58 05 11 26

Franck Benhamou, Chirurgien

Docteur en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique - Paris XVIème

La rhinoplastie chez les femmes perses, une rebellion silencieuse.

Les médias en parlent

Reportage sur l’activité du Dr Franck Benhamou sur M6

M6 C'est ma vie Screenshot

Bibliographie

Pour de plus amples informations sur les prestations proposées par le Dr Franck Benhamou, nous vous conseillons la lecture de ses ouvrages vendus en librairie

Les prothèses mammaires en 100 questions La chirurgie esthétique est-elle la solution ? Livret d'information sur la chirurgie esthétique
rhinoplastie perse

La rhinoplastie chez les femmes perses, une rebellion silencieuse.

En grandissant à l’étranger, Jasmine Y. se focalisait beaucoup sur son nez qu’elle trouvait trop gros, avec une bosse qui attirait l’attention.
Elle décida alors de subir ce qui est devenu fréquent chez beaucoup de femmes modernes de descendance iranienne, elle est passée sous le bistouri  pour une rhinoplastie.

Alors que les sourcils épais et les grands yeux sont toujours les idéaux de beauté des iraniens, le nez souvent raide ou large a longtemps été un complexe.
L’Iran a connu l’un des taux les plus élevés dans le monde en 2013, juste derrière le brésil, le Mexique et les états unis. Ceci est du au fait que beaucoup de femme ne peuvent montrer que leur visage et ne sont donc moins focalisé sur la chirurgie esthétique du corps.
Elles ont trouvées dans cette chirurgie une forme de rébellion au régime islamiste.
Les jeunes femmes utilisent régulièrement l’excuse de problèmes respiratoires pour pouvoir se faire opérer.
Pour les jeunes filles de descendance iranienne et vivant en Californie par exemple et dont le nez est souvent considéré comme trop gros ou proéminent, cette opération s'inscrit comme un rite de passage à l'âge adulte. Certaines ont leur première rhinoplastie à l’âge de 15 ans.
La rhinoplastie est devenue enracinée dans la culture perse. Certaines épargnent pendant plusieurs années pour se payer l'opération dans leur pays d’accueil ou d'autres retournent à Téhéran où la procédure une moins chère.
Il n'est pas rare de voir dans une fratrie plusieurs sœurs ayant subies la même opération. Toutes ces jeunes filles témoignent que : "cela va me rendre la vie plus facile ».
A Paris le Dr Franck BENHAMOU exerce ce type d’intervention dans diverses clinique pour un prix allant de 4000 à 7000 euros selon le type de rhinoplastie et la possible prise en charge par la sécurité sociale.

Laisser un commentaire

Une erreur est apparu lors de l'envoie de votre commentaire
Erreur de validation. Veuillez vérifiez les champs obligatoire, le format de votre email et le recaptcha.
Le commentaire a été correctement envoyé ! Il est actuellement en cours de modération.

Uner erreur est apparu lors du chargement des commentaires

{{nbComments}} commentaires sur “La rhinoplastie chez les femmes perses, une rebellion silencieuse.”

Chargement des commentaires en cours...