01 58 05 11 26

Franck Benhamou, Chirurgien

Docteur en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique - Paris XVIème

Le tabac et la chirurgie esthétique

Les médias en parlent

Reportage sur l’activité du Dr Franck Benhamou sur M6

M6 C'est ma vie Screenshot

Bibliographie

Pour de plus amples informations sur les prestations proposées par le Dr Franck Benhamou, nous vous conseillons la lecture de ses ouvrages vendus en librairie

Les prothèses mammaires en 100 questions La chirurgie esthétique est-elle la solution ? Livret d'information sur la chirurgie esthétique
tabac et chirurgie esthetique

Le tabac et la chirurgie esthétique 

On sait tous que le tabac nuit à la santé et que les médecins recommandent l’arrêt du tabac, mais quel risque encourt vraiment un fumeur qui souhaite subir une intervention de chirurgie esthétique ? 

 Le tabac est déconseillé lors de toute chirurgie, mais pour certaines procédures, le tabagisme comporte encore plus de risques associés, notamment la réduction mammaire, l’abdominoplastie et le lifting (visage, bras et cuisses). 

Ces procédures comportent des incisions et cicatrices complexes et étendues que le corps doit guérir, cela met du temps, et nuire à cette capacité de guérison peut causer des problèmes réels. Par rapport aux non-fumeurs, les fumeurs ont un plus grand degré de complications possibles. 

Le tabagisme peut également vieillir prématurément le visage d'une personne car : 

  • Le flux sanguin augmente les radicaux libres 
  • Il diminue l'élasticité de la peau (entraînant un affaissement et un plissement de la peau)
  • Une action répétée de "plissage" lorsque l’on a une cigarette dans la bouche provoque des rides péri buccales

Arrêtez de fumer avant votre chirurgie 

En raison du risque de complications liées au tabagisme, certains chirurgiens plasticiens exigeront que leurs patients cessent de fumer avant la chirurgie. La plupart, en raison de la difficulté de l’arrêt du tabac, demanderont au patient de cesser de fumer pendant une période de deux semaines avant et après l’intervention. 

Le chirurgien aidera le patient à arrêter de fumer en lui exposant les risques réels et en le conseillant sur des méthodes ou des médicaments permettant l’arrêt du tabac. 


Voici les complications qui peuvent se produire avec les patients qui fument : 

  • Nécrose des tissus,  du fait de la diminution du flux sanguin, les tissus sont moins oxygénés et peuvent mourir c'est ce qu'on appelle la nécrose. C’est les raisons pour lesquelles lors d'une réduction mammaire l’aréole  est particulièrement  exposée au risque de nécrose, la partie inférieure du lambeau lors d'une abdominoplastie,  les liftings de cuisses ou encore un lifting cervico facial. 
  • Cicatrisation lente et de mauvaise qualité ce qui est le principal problème en chirurgie plastique et esthétique. 
  • Problèmes pulmonaires postopératoires

Toute intervention chirurgicale impliquant de couper la peau, et pratiquer une grande cicatrice telle que la réduction mammaire ou l'abdominoplastie est naturellement plus exposée à des complications. 

L'anesthésie peut être difficile pour le corps humain, mais elle l’est encore plus pour les patients qui fument. En raison du fait que les fumeurs ont tendance à développer une toux et une fréquence cardiaque élevée, cela augmente les chances de problèmes d'anesthésie.

Le tabagisme provoque les symptômes suivants : 

  • Diminution des capacités pulmonaires
  • Réduction du système immunitaire du corps en essayant de combattre une infection
  • Plus forte incidence de caillots de sang 
  • Réduction de l'oxygénation dans les globules rouges 
  • Réduction des vaisseaux sanguins 
  • Cicatrisation tardive des plaies
  • Augmentation du rythme cardiaque 
  • Élévation de la tension artérielle

 Le chirurgien vérifie complètement la santé de base du patient avant de s'engager à effectuer une quelconque chirurgie. Les patients souffrant de problèmes de santé comme l'hypertension, le diabète ou les problèmes rénaux sont considérés comme à haut risque. Et bien sûr, les fumeurs sont aussi considérés comme des patients risqués. 

Il existe des études qui montrent que les patients en chirurgie plastique qui fument sont 12 fois plus susceptibles de développer des complications que les non-fumeurs.

 

À ce jour il n'y a aucune étude comparative entre la cigarette et la cigarette électronique. 

Laisser un commentaire

Une erreur est apparu lors de l'envoie de votre commentaire
Erreur de validation. Veuillez vérifiez les champs obligatoire, le format de votre email et le recaptcha.
Le commentaire a été correctement envoyé ! Il est actuellement en cours de modération.

Uner erreur est apparu lors du chargement des commentaires

{{nbComments}} commentaires sur “Le tabac et la chirurgie esthétique”

Chargement des commentaires en cours...