01 58 05 11 26

Franck Benhamou, Chirurgien

Docteur en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique - Paris XVIème

Botox

La toxine botulique

À quoi servent les injections de botox ?

La toxine botulique est utilisée pour rendre plus lisses certaines parties duvisage, là où les rides sont les plus visibles. Ce produit bloque la capacité du muscle à se contracter, empêchant ainsi l’apparition de rides, telles que les rides d’expression.

Cette médecine esthétique est surtout utilisée sur les rides de la patte d’oie, les rides du front et les rides verticales inter-sourcilières (ride du lion). Agissant sur les muscles sous la peau, la toxine botulique ne modifie pas les rides sur la surface cutanée. Ce type de rides peut être réduit avec d’autres méthodes : injections de produit de comblement, lisage au laser...

Attention : la toxine botulique ne doit pas être utilisée sur une femme enceinte ou allaitante ainsi que sur les personnes atteintes de myasthénie ou de maladies musculaires. Si le patient prend d’autres médicaments, il doit impérativement en faire part à son médecin.

Le traitement

Le geste est peu douloureux, mais le patient peut parfois ressentir une douleur légère sur certaines zones traitées, au moment de l’injection. Cette douleur peut être associée à d’autres réactions passagères, telles que des maux de tête, une impression de piqûre, un léger gonflement des paupières ou de légers bleus. Après les injections, le patient peut immédiatement reprendre ses activités habituelles si ces inconvénients ne le gênent pas. Il est important de ne pas frotter sur les point d’injection, ne pas prendre de médicament comme l’aspirine ou anti-inflammatoire pendant les 48 heures qui précèdent et suivent l’injection.

Où est injectée la toxine ?

Les injections de botox se font en petite quantité et à quelques millimètres de profondeur, réparties sur les muscles du front et/ou inter-sourciliers pour la ride du lion, et les muscles orbiculaire pour les rides de la patte d’oie.

Fonctionnement : c’est la décontraction du muscle qui fait disparaître les rides et en résulte un lissage spontané.

L’importance de l'injection en des point bien précis : la toxine botulique peut paralyser transitoirement des muscles non souhaités dans le visage et entrainer des effet non souhaités : paupière tombante, gêne au sourire, montée du sourcils (effet mefistau ) ou chute du sourcil.

Effet dose dépendante : La mobilité musculaire est liée aux doses; de petites doses diminue la mobilité sans effet figée Il est important de se faire injecter par un médecin spécialiste ayant les connaissances requises pour éviter tous inconvénients.

Schéma positions injections botox médecine esthétique
Position des injections de botox
Injection botox visage patiente
Injection de botox au visage

Le résultat

Généralement, l’effet de la toxine botulique est appréciable après 72 heures. Le patient devra attendre une dizaine de jours pour observer le résultat final. À noter que l’effet de l’injection s’estompe peu à peu après 8 à 12 mois. Pour préserver les résultats, il est ainsi recommandé d’effectuer deux séances par an.

Information médicale sur la toxine botulique

Voici la liste des produits les plus utilisés :

Vistabel laboratoire : Allergan @
Bocouture laboratoire : Merz Pharma @
Dysport laboratoire : Ipsen Pharma @
Azzalure laboratoire : Galmeda @

  • Toxine botulique Vistabel - Vistabel - Botox
    Toxine botulique Vistabel
  • Toxine botulique - Bocouture - Botox
    Toxine botulique Bocouture
  • Toxine botulique - Dysport - Botox
    Toxine botulique Dysport
  • Toxine botulique - Azzalure - Botox
    Toxine botulique Azzalure

Les injections de toxine botulique en médecine esthétique

Les injections de botox ont remplacés une ancienne technique : la section chirurgicale lors des liftings ou par endoscopie au niveau du front qui reste la seule solution pour relâcher totalement le muscle frontal. Cette technique a été quasiment abandonnée depuis l’arrivée de la toxine botulique en médecine esthétique qui est désormais très répandue chez les personnes hommes/femmes d’une trentaine d’années et plus. Les injections de toxine botulique hors médecine esthétique.

En ophtalmologie : Son usage pharmacologique dans le traitement des strabismes et paralysies oculomotrices à débuté aux USA, dans les années 1970. Les doses utilisées sont infimes. Son usage s’est considérablement répandu dans le traitement des troubles oculomoteurs et des dizaines de milliers de patient partout dans le monde. Au prix d’un geste réalisé sous anesthésie légère, peu agressif pour les muscles, elle permet de traiter définitivement plus de 50% des strabismes.

Contre l’hyperhidrose : Les injections de toxine botulique peuvent être réalisées au niveau des aisselles, des mains et des pieds pour traiter la transpiration excessive en inhibant la stimulation des glandes sudoripares. Ce traitement est préconisé pour des cas sévères, et lorsque les autres médicaments s’avèrent être inefficaces.

Contre la Dystonie : Cette pathologie se traduit par un trouble du tonus musculaire, ceci entraine des spasmes et des mouvements anormaux. La toxine botulique peut améliorer les syndrômes en paralysant les muscles atteints.Contre l’incontinence urinaire : des injections de toxine botulique sont réalisées sous endoscopie une à deux fois par an chez les personnes atteintes d'une maladie neurologique, notamment la sclérose en plaques dans le but de traiter l’incontinence urinaire.

Contre le Bruxisme : Les personnes atteintes de bruxisme ont un trouble des muscles de la mandibule qui engendrent des grincements de dents de façon involontaire (problème apparaissant le plus souvent la nuit). L'injection de toxine botulique au niveau de la mâchoire réduit la force de contraction des muscles.

Photos avant / après

  • Photo avant - après chirurgie botox femme
  • Photo avant - après chirurgie botox front
  • Photo avant - après chirugie botox rides
  • Photo avant - après chirurgie botox visage

  Poursuivre vers la gallerie des visages

Leurs témoignages sont également disponibles au cabinet du docteur Franck Benhamou, à Paris.

Gallerie photos avant après chirurgie esthétique

Vidéo

  • Botox, acide hyaluronique, plasma : que valent les injections ?

Laisser un commentaire

Une erreur est apparu lors de l'envoie de votre commentaire
Erreur de validation. Veuillez vérifiez les champs obligatoire, le format de votre email et le recaptcha.
Le commentaire a été correctement envoyé ! Il est actuellement en cours de modération.

Uner erreur est apparu lors du chargement des commentaires

{{nbComments}} commentaires sur “Botox”

Chargement des commentaires en cours...