01 58 05 11 26

Franck Benhamou, Chirurgien

Docteur en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique - Paris XVIème

Reconstruction mammaire

Chirurgie de reconstruction mammaire

La reconstruction mammaire est une intervention de chirurgie esthétique pratiquée après une ablation totale ou partielle d’un sein suite à un cancer. L’objectif est de reformer le sein manquant dans son galbe, son volume, son aréole, mais aussi de symétriser le sein opposé.

Elle peut être pratiquée en même temps que l’opération de mastectomie, c’est la reconstruction mammaire immédiate. Dans le cas d’une reconstruction mammaire secondaire, il faut attendre une année après la mastectomie, pour des raisons de traitements complémentaires ou selon les besoins de la patiente.

Diverses techniques sont aujourd’hui utilisées pour reconstruire les seins après un cancer :

  • Utilisation de prothèses mammaires
  • Reconstruction par lambeau de muscle du grand dorsal
  • Reconstruction par lambeau de muscle du grand droit de l’abdomen
  • Reconstruction de l’auréole et du mamelon

Reconstruction immédiate ou secondaire

Reconstruction immédiate

La reconstruction mammaire immédiate est faite après l’ablation, mais elle ne peut être faite que si certains critères sont réunis, entre autres l’absence de radiothérapie avant l’opération. En effet, ce traitement risque de compliquer la chirurgie et d’altérer le résultat final.

Seul le chirurgien peut définir si une patiente peut subir ce genre d’opération ou non. C’est possible dans certains cas, comme :

  • une ablation faite à titre préventive
  • un cancer non infiltrant
  • un cas de récidive locale de cancer après un traitement conservateur

Reconstruction mammaire différée ou secondaire

La reconstruction mammaire peut aussi être faite plusieurs mois ou des années après la mastectomie, c’est la reconstruction mammaire différée ou secondaire.

S’il n’y a pas eu de radiothérapie, l’opération peut être faite 6 mois après ablation. Ce délai influe surtout sur la cicatrisation des tissus après l’intervention.

Mais dans le cas où il y a eu un traitement de radiothérapie, il faut attendre au moins une année durant laquelle les tissus de la zone thoracique devront être massés. Ce massage a pour but d’assouplir les tissus pour optimiser la cicatrisation.

Différentes techniques de reconstruction mammaire

Pour la majorité des cas, la technique par prothèse est la plus utilisée. Il existe pourtant d’autres méthodes également efficaces, comme la technique de lambeau dorsal ou de l’abdomen.

La technique de reconstruction par prothèse (ou implant)

Plus simple et plus pratique, la technique de reconstruction par prothèse requière une bonne qualité des muscles pectoraux et de la peau.

Plusieurs étapes sont à respecter pour la reconstruction d’un sein avec un implant, à savoir :

  • augmenter le volume avec un implant mammaire
  • symétriser les seins
  • reconstruire l’aréole

Cliquez sur les liens suivant pour :

  • En savoir plus sur les prothèses utilisées
  • En savoir plus sur la reconstruction par prothèse

Méthode de reconstruction par lambeau du grand dorsal

Pour cette technique, on utilise la peau prélevée sur le dos : le muscle du grand dorsal. La méthode par lambeau du grand dorsal permet d’avoir assez de tissus pour reconstruire amplement un galbe naturel du sein. Mais il est parfois nécessaire d’y ajouter un implant pour atteindre le volume souhaité.

Bon à savoir sur cette méthode :

  • L’opération est faite sous anesthésie générale et dure entre 2 h et 3 h
  • La patiente est hospitalisée pendant 2 à 5 jours
  • Les suites de l’intervention sont peu douloureuses
  • Les pansements doivent être renouvelés régulièrement et conservés pendant 15 jours
  • Selon les cas, la convalescence peut aller de deux semaines jusqu’à 1 mois

*En savoir plus sur la reconstruction par lambeau du grand dorsal.

Méthode de reconstruction par lambeau du grand droit de l’abdomen

La reconstruction mammaire par lambeau du grand droit de l’abdomen est recommandée aux femmes ayant une bonne corpulence. Pour reconstruire le sein sans utiliser de prothèses, l’excès de graisse est déplacé au niveau du thorax.

  • L’opération dure entre 3 h et 4 h et est réalisée sous anesthésie générale
  • Généralement, la patiente est hospitalisée jusqu’à 10 jours. Elle pourra ressortir si l’ablation du drainage a réussi, tout comme l’opération (pas de nécrose secondaire)
  • A la fin de l’intervention, un pansement est confectionné dans le but de modeler le ventre

*En savoir plus sur la reconstruction par lambeau de l’abdomen.

Reconstruction de la plaque aréolo-mammelonnaire

Cette intervention est souvent proposée après la reconstruction du sein, suivant l’une des techniques proposées ci-dessus. La reconstruction de l’aréole et du mamelon est une étape importante pour redonner une forme complète au sein, qui est un symbole de la féminité.

Il existe diverses techniques pour reconstruire l’aréole du mamelon :

  • par greffe de peau totale : le résultat est naturel et durable, mais ne permet pas de retrouver la couleur de l’aréole ;
  • par tatouage : la technique consiste à introduire dans le derme un pigment stérile, mais le résultat ne dure pas ;

Ce type d’intervention dure souvent 30 mn et est pratiquée sous anesthésie locale, mais les patientes plus inquiètes sont mises sous sédatifs. L’intervention est souvent pratiquée en ambulatoire. Après intervention, un pansement léger est mis en place.

*En savoir plus sur la reconstruction de la plaque aérolo-mammelonnaire.

En résumé

Plusieurs étapes et démarches doivent être effectuées pour une reconstruction du sein. L’opération vise à redonner du volume et du galbe du sein, mais aussi à remodeler l’aréole et le mamelon pour avoir une poitrine naturelle et symétrique.

La patiente doit consulter le chirurgien plusieurs fois pour :

  • Des examens pré-opératoires
  • Le choix de la technique chirurgicale à adopter
  • La mise en place d’une prothèse d’expansion temporaire remplie de sérum physiologique (pour créer une cavité pour l’implant définitif)
  • La reconstruction de l’aréole et du mamelon après cicatrisation du sein (environ un an après cicatrisation)
  • Des suivis post-opératoires

Coût et prise en charge

Les tarifs d’une reconstruction mammaire sont fixés par Franck Benhamou, Dr en chirurgie esthétique à Paris. Avant l’opération, il vous remettra un devis clair et détaillé ainsi qu’une lettre de consentement.

Selon la technique choisie par la patiente, il est possible de demander une prise en charge pour une reconstruction mammaire. Si la patiente opte pour la méthode par lambeau du grand droit de l’abdomen, l’intervention est automatiquement prise en charge par la sécurité sociale.

Laisser un commentaire

Une erreur est apparu lors de l'envoie de votre commentaire
Erreur de validation. Veuillez vérifiez les champs obligatoire, le format de votre email et le recaptcha.
Le commentaire a été correctement envoyé ! Il est actuellement en cours de modération.

Uner erreur est apparu lors du chargement des commentaires

{{nbComments}} commentaires sur “Reconstruction mammaire”

Chargement des commentaires en cours...