01 58 05 11 26 RDV

Docteur Franck Benhamou

CHIRURGIEN PLASTIQUE ET ESTHÉTIQUE

FAQ - Les prothèses mammaires

Chirurgie des seins - Les prothèses mammaires

Qu’est-ce qu’une prothèse mammaire ?

Une prothèse mammaire, également appelée implant mammaire, est composée de deux éléments : une enveloppe et un produit de remplissage. L’enveloppe, toujours constituée de silicone élastique (élastomère de silicone), peut être lisse ou texturée. Le produit de remplissage peut être du sérum physiologique ou du gel de silicone. Celles-ci peuvent avoir une cohésivité différente. Les prothèses en sérum physiologique peuvent être, soit gonflables, soit pré-remplies. On définit le volume de la prothèse en millilitres ou en grammes.

Quelles sont les différentes formes de prothèses ?

Il existe des prothèses rondes, anatomiques et asymétriques. Les prothèses rondes peuvent être à la fois remplies de sérum physiologique ou de gel de silicone. En revanche, les prothèses anatomiques (en forme de goutte d’eau) n'existent actuellement qu’en gel de silicone. Les prothèses asymétriques sont adaptées pour les seins droit et gauche avec une certaine courbure.

Comment choisi-t-on le volume et la forme des prothèses ?

Le choix s’effectue après un examen clinique qui permet d’évaluer la largeur du thorax, la hauteur du sein et la taille de l’aréole. Après avoir compris la demande de la patiente, le volume et la forme seront choisis. La patiente ne peut pas choisir seule la forme et le volume définitifs. Le bon choix du volume et de la forme conditionne le degré de satisfaction. Tout est décidé en pré-opératoire, après une compréhension parfaite et une prise en compte par le chirurgien du désir de la patiente et de ses conditions anatomiques. Pour cette raison, l’entretien avec celle-ci est un élément essentiel.

Quels sont les avantages et les inconvénients des prothèses en silicone ?

Les prothèses en silicone ont l’avantage de diminuer le risque de plis et de dégonflement. Aussi, leur consistance est proche de celle de la glande mammaire. Un inconvénient est tout de même à noter : en cas de rupture de l’enveloppe, il faudra retirer la prothèse dans les mois qui suivent car le produit de remplissage n’est pas résorbable.

Quels sont les avantages et les inconvénients des prothèses en serum physiologique ?

Concernant les avantages, en cas de rupture de l’enveloppe, le sérum physiologique est absorbé par l’organisme et il n’y a pas d’urgence pour retirer la prothèse. Pour ce qui est des inconvénients, il existe un risque de plis et de dégonflement plus important que pour les prothèses en silicone.

Quels sont les avantages et les inconvénients des prothèses anatomiques ?

Les prothèses anatomiques ont l’avantage de donner un aspect plus naturel pour les patientes qui le désirent. Cependant, il existe un risque supplémentaire de rotation pour les prothèses anatomiques que pour les prothèses rondes.

L’allaitement est-il possible avec des prothèses mammaires ?

Dans le cas d’une pose de prothèses simples : axillaire (sous les bras), aréolaire (autour du mamelon) ou sous-mammaire (sous le sein), il n’y a aucun problème pour allaiter car l’intervention ne coupe pas les canaux entre la glande et le mamelon. En revanche, dans le cas d’une pose de prosthèses avec une grande cicatrice (plastie prothèse avec cicatrices en T inversé), l’allaitement est déconseillé car la glande sera coupée.

À qui s’adresse la mise en place des prothèses anatomiques ?

En chirurgie esthétique, ces implants sont proposés aux patientes qui désirent un résultat plus naturel, moins agressif. Ces prothèses sont également beaucoup utilisées dans le cadre de la chirurgie reconstructrice du sein.

Puis-je envisager une grossesse avec des prothèses mammaires ?

Oui, toute grossesse est envisageable avec la pose de prothèses mammaires. Les effets hormonaux agiront sur la glande mammaire, ce qui engendrera une modification esthétique également. Mais du point de vue médical, il n’y a aucune contre-indication chez les patientes porteuses de prothèses mammaires.

Quelles sont les différences entre les prothèses rondes et les prostheses anatomiques ?

Les prothèses rondes ont été les premières mises en place sur le marché. La projection (le bombement en avant de la prothèse) dépend du volume de la prothèse et il existe différents profils (projection, profil plat, profil bas, profil haut). En ce qui concerne les prothèses anatomiques, il existe ces mêmes types de profils, mais celles-ci sont déclinées en plusieurs rapports longueur/largeur. Ces prothèses anatomiques en forme de goutte d’eau sont des prothèses "sur mesure", mieux adaptées pour un résultat naturel.

Quelle est la durée de vie des prothèses mammaires ?

En théorie, la durée de vie des prothèses mammaires n’est pas limitée. Le changement de prothèses n’est pas une obligation. En l’absence de complications, la patiente peut conserver l’implant autant qu’elle le désire. Toutefois, il est important de savoir qu’une femme porteuse de prothèses mammaires risque d’avoir recours à une intervention complémentaire de remplacement au cours de sa vie.

Quand doit-on changer ses prothèses mammaires ?

Uniquement si la patiente désire changer le volume de la prothèse ou s’il y a des complications à court, moyen ou long terme, ou encore si le résultat esthétique n’est pas satisfaisant. Il faut savoir qu’à cause du poids supplémentaire du sein, celui-ci va ptôser (tomber) plus rapidement. De ce fait, une patiente désireuse d’une augmentation mammaire et soucieuse de son image aura tendance à se faire opérer dans les dizaines d’années qui suivent pour une cure de ptôse et, à cette occasion, le changement de prothèse sera réalisé, sans que ce soit pour autant une obligation.

Une échographie et/ou mammographie sont-elles nécessaries avant d’envisager l’intervention ?

Il est habituel de faire réaliser au minimum une mammographie pré-opératoire pour la plupart des patientes désireuses d’implants mammaires. Si ces examens ont déjà été réalisés dans les 12 mois qui précèdent, le compte-rendu devra être adressé au chirurgien.

Le sein avec une prothèse peut-il perdre de sa tonicité avec le temps ?

Tout sein ayant une prothèse mammaire évolue. Un sein plus lourd aura tendance à ptôser plus facilement. De plus, avec les années, la tonicité et l’élasticité de la peau est différente. L’ensemble de ces deux éléments fait qu’un sein avec une prothèse perd de sa tonicité.

Combien de temps après un accouchement peut-on se faire poser des prothèses mammaires ?

Il est habituel de dire qu’il faut attendre entre 6 et 12 mois pour envisager la pose de prothèses mammaires après un accouchement (en l’absence d’allaitement). Au cours de la grossesse, les modifications hormonales sont telles que le volume mammaire se modifie et il est préférable d’attendre une stabilité du volume glandulaire mammaire avant l’implant de prothèses.

Où est située la prothèse ?

Il existe deux possibilités :

- la prothèse peut être placée devant le muscle grand pectoral (pré-musculaire ou rétroglandulaire)
- la prothèse peut être placée derrière le muscle grand pectoral (rétro-musculaire).

Quels sont les avantages et les inconvénients des prothèses mises devant le muscle ?

Les prothèses mises devant le muscle ont l’avantage d’être peu douloureuses. Elles ont l’inconvénient d’apporter une charge cutanée plus importante et donc de ptôser plus rapidement.

Quels sont les avantages et les inconvénients des prothèses mises derrière le muscle ?

Les prothèses mises derrière le muscle ont l’avantage d’être recouvertes par celui-ci (ou du moins une grande partie de la prothèse est recouverte par le muscle). Ainsi, le muscle offre une protection, ce qui est un avantage certain pour les patientes n’ayant pas du tout de glande mammaire et pour lesquelles les prothèses seraient trop visibles. L’inconvénient est le risque de douleurs post-opératoires plus importantes.

La patiente a-t-elle le choix entre les prothèses mises en place devant ou derrière le muscle ?

En fait, ce sont les conditions techniques comme le degré de ptôse et le volume initial qui conditionnent la position de la prothèse.

La prothèse peut-elle se déformer avec l’allaitement ou un tire-lait ?

La prothèse mammaire n’est pas déformée par l’allaitement ou le tire-lait. Ces deux éléments modifient le volume glandulaire présent devant la prothèse.

 

Rédaction faite par le Dr Franck Benhamou.

Pour en savoir plus ...

  • Plus d'information sur la chirurgie de la poitrine .
  • Photo de chirurgie de la poitrine Photos.
  • En savoir plus sur le Dr Franck Benhamou.
  • Laisser un commentaire

    Une erreur est apparu lors de l'envoie de votre commentaire
    Erreur de validation. Veuillez vérifiez les champs obligatoire, le format de votre email et le recaptcha.
    Le commentaire a été correctement envoyé ! Il est actuellement en cours de modération.

    Uner erreur est apparu lors du chargement des commentaires

    {{nbComments}} commentaires sur “FAQ - Les prothèses mammaires”

    Chargement des commentaires en cours...